Le site des chasseurs d'orages francophones
Carte d'impact de foudre mise à jour toutes les 30 minutes - chasseurs-orages.com


Initié par les chasseurs d'orages francophones, ce forum est le fruit d'une collaboration entre plusieurs sites spécialisés. Car au fond nous partageons tous une même passion: l'amour de la nature. "le chasseur d'orages se fait l'humble témoin de la nature et reconsidère sa place dans un monde tronqué, où l'espèce humaine croit régner."

Chasseurs d'orages:   Blogs   Calendrier 2011   Dossier sécurité   Site chasseurs d'orages   Contact   |   Membres   Spots


 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


Orages violents du 15 août 2007

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum chasseurs d'orages Index du Forum -> Phénomènes orageux violents
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Christophe Suarez
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 18 Jan 2006
Messages: 4479
Localisation - Location: Annecy

MessagePosté le: Mer Juin 24, 2015 05:09    Sujet du message: Orages violents du 15 août 2007 Répondre en citant

Bonjour,

Je vous fais part du témoignage de Mr Yann Van Der Berghe :

Le 15-8-2007 à Montricoux-Bruniquel (82 - Tarn et Garonne) vers 16 h 00:
Une terrible tempête avec orage fort s'est abattu sur le secteur à très grande vitesse. C'est bien le vent qui a fait le plus de dégâts, car il a arraché une partie du toit d'un moulin, s'est engouffré dans la tour de ce moulin et a fait éclater les murs en briquettes. Les murs se sont ouvert et tenaient dans le vide par les angles qui faisaient "charnière" ! De très nombreux arbres arrachés, des cultures dévastées, une quantité d'eau phénoménale. J'ai vu des chênes du Quercy, pourtant extrêmement solides, coupés et comme arrachés à mi hauteur avec toutes les fibres du bois déchiquetés. C'était très impressionnant. Je n'ai pas pensé à faire de photos au moment de l’événement mais j'ai fait des photos des dégâts. Toutefois, j'ai quelque part un film que j'ai fait à travers ma baie vitrée pendant l’événement, j'avais la pleine vue sur la tempête si je puis dire. Seulement c'était tellement violent que j'avais, je dois le dire, plutôt peur. Je me souviens maintenant que la grêle tapait aussi très fort sur la baie vitrée et je pensais qu'elle allait exploser sous la pression du vent et les coups de bélier de la grêle. Devant la caméra le sommet du chêne se déchiquetait. Je n'oublierai jamais ce 15 août 2007 et c'est en découvrant ce site que je pense à déposer ici mon témoignage. Je pourrai vous faire parvenir de nombreuses photos témoignant de la violent ce cet événement qui n'a pourtant pas été médiatisé. Mon voisin a perdu plus de 500 pruniers en production à ce moment là, j'ai dû l'aider dans la sinistre besogne afin qu'il puisse continuer sa récolte de pruneaux d'Agen sur les arbres restants.
Bien cordialement et merci pour ce site extrêmement intéressant et me donnant l'envie de me lancer dans la photo d'orage, ayant "pignon sur orage" si je puis dire Wink

--------------------------


1°) LE MOULIN DE MONTRICOUX APRES LE PASSAGE DE L'ORAGE (photo 2 : entrée de Montricoux en provenance de Caussade -82-) :

L'état du moulin après l'orage me donne le sentiment que le vent ce serait engouffré par le toit qui a dû commencer à être détérioré et qu'ensuite, le silo qui se situait à l'intérieur de cette tour a donné au vent un sens rotatoire puissant -à la manière des aspirateurs "cyclone" des ateliers de menuisiers- qui a fait littéralement "éclater" les murs de l'intérieur vers l'extérieur. Même la ceinture en béton armée, située à la base de la toiture, n'a pas résisté. Je ne sais pas si cette explication est la bonne... c'est juste une analyse personnelle...







2°) LES DÉGÂTS SUR LES CHÊNES DU QUERCY
Ces chênes poussent sur les plateaux karstiques et sont réputés pour leur solidité et leur grande "dureté" qui en font d'ailleurs un bois de chauffage réputé pour être excellent et durable. La manière dont ces arbres ont été arrachés et brisés quasiment comme des allumettes par endroit, à mi hauteur des sujets, est, de mon point de vue, ahurissant...
Les chiens (beauceron et berger australien) donnent plus particulièrement l'échelle impressionnante d'un chêne arraché sur le causse et qui emporta avec son déracinement une murette en pierres sèches.







Ci-dessous : chêne brisé comme une allumette à mi hauteur sans qu'aucun arbre adjacent n'ait été la cause de sa cassure.




Un autre chêne, très âgé et bien enraciné. Les racines ont tenu bon, mais l'arbre s'est pourtant brisé à sa base avant de tomber à terre (il s'agissait d'un arbre très ancien à trois départs, un seul ayant cassé) :




Autre cliché (Départementale 964 en provenance de Caussade et à destination de Montricoux :




Yann
_________________
Photos foudre
Trombes marines
Photos aurores boréales
Christophe Suarez - Photographe
@suarezphoto Twitter
Df, D810, D600, FE12 SM14 Zf21 Zf50 Zf100 180ais
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum chasseurs d'orages Index du Forum -> Phénomènes orageux violents Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com