Le site des chasseurs d'orages francophones
Carte d'impact de foudre mise à jour toutes les 30 minutes - chasseurs-orages.com


Initié par les chasseurs d'orages francophones, ce forum est le fruit d'une collaboration entre plusieurs sites spécialisés. Car au fond nous partageons tous une même passion: l'amour de la nature. "le chasseur d'orages se fait l'humble témoin de la nature et reconsidère sa place dans un monde tronqué, où l'espèce humaine croit régner."

Chasseurs d'orages:   Blogs   Calendrier 2011   Dossier sécurité   Site chasseurs d'orages   Contact   |   Membres   Spots


 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


Episodes de froid lors de l'hiver 2010-2011
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum chasseurs d'orages Index du Forum -> Phénomènes météos extrêmes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Christophe Suarez
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 18 Jan 2006
Messages: 4479
Localisation - Location: Annecy

MessagePosté le: Dim Déc 12, 2010 18:51    Sujet du message: Episodes de froid lors de l'hiver 2010-2011 Répondre en citant

Bonjour à tous,

Je suis surpris que personne n'ai relevé l'épisode de froid précoce que nous venons de vivre. Et comme le froid revient, je vous propose de continuer sur ce fil.

D'ailleurs il est un grand paradoxe: selon les scientifiques la terre continue à se réchauffer, et pourtant nous connaissons plusieurs hivers successifs renouant avec le froid et la neige.

Pour finir, j'ai récemment lu que l'année 2006 est la dernière année très chaude que nous ayons connus en France, et je ne peux pas m'empêcher de faire un parallèle avec l'excellence de la saison 2006 en terme d'orages.

Bref, voici de quoi alimenter le forum pendant les longues nuits d'hiver.
_________________
Photos foudre
Trombes marines
Photos aurores boréales
Christophe Suarez - Photographe
@suarezphoto Twitter
Df, D810, FE12, 14-24, Zf50, Zf100
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Mickaël Cayla



Inscrit le: 06 Juil 2006
Messages: 3905
Localisation - Location: Sjælland - DENMARK

MessagePosté le: Dim Déc 12, 2010 20:57    Sujet du message: Répondre en citant

Le froid attendu la semaine prochaine sera sans commune mesure avec celui que nous avons connu en novembre et qui fut réellement exceptionnel (tant il fut précoce, intense et fréquemment accompagné de neige en quantité !).

Avant de partir sur la semaine prochaine, voici un rapide tout d'horizon de la situation actuelle :


Un anticyclone dynamique s'étend de l'Islande à la Grande-Bretagne et s'intensifie progressivement. Il permet à un flux de Nord-est de prendre ses marques, lequel tendra à passer au secteur Est en début de semaine avec le changement de conformation de l'anticyclone.
Ces conditions se traduiront en surface par une baisse de la température. Néanmoins, il s'agira d'un flux anticyclonique, ce qui veut dire que les chutes de neige - si il y en a - seront faibles et isolées.

Notre anticyclone s'étend à ce moment là (en début de semaine) vers le Groenland où un anticyclone thermique commence à se former en atteignant déjà probablement plus de 1050 hPa en surface.


Mais la feinte c'est que notre très cher anticyclone se plaira mieux dans le Groenland que vers la Grande Bretagne, si bien qu'il finira par délaisser cette dernière mercredi ou jeudi. Le flux passera donc au secteur Nord-ouest. Le froid sera moins intense et plus humide. des chutes de neige sont à attendre sur l'Est de la France et le massif-central. A préciser.
Ensuite, une grosse dépression (dynamique) s'engouffrera par la Grande Bretagne pour ensuite se placer dans le proche Atlantique. Et là, catastrophe, adieux le froid et bienvenue à la pluie généralisée Wink

Le diagramme GEFS témoigne bien de cette évolution (ici à Montluçon) :


On peut y voir un froid modéré, particulièrement mercredi puis une advection plus douce et plus humide (jeudi - vendredi). Enfin, la masse d'air s'annonce plus douce et plus humide à partir du week-end.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message Envoyer un e-mail
Philippe Rousseau



Inscrit le: 19 Jan 2010
Messages: 232
Localisation - Location: Montréal, QC, Canada

MessagePosté le: Lun Déc 13, 2010 04:51    Sujet du message: Répondre en citant

Je noterais plusieurs choses

-Un des impacts du réchauffement climatique que l'on cite rarement, est la "continentalisation" des saisons en régions tempérées. C'est-à-dire des saisons qui s'exacerbent avec des été plus chaud et des hivers plus froid, des précipitations qui tombent moins souvent, mais en plus grandes quantités.

-Nous sommes en plein "El-Nina"

Notons que ces 2 premiers points semblent être reliés par le gulf stream, c'est-à-dire que le premier point pourrait avoir pour cause un ralentissement du gulf stream, et que le second pourrait provoquer un ralentissement du gulf stream

-L'europe a été "victime" de l'éruption islandaise. quel en est l'impact, en extrapolant à partir des anciennes histoires d'éruptions et de refroidissement à l'échelle planétaire ?

-Ce qui frappe dans cet épisode, je trouve que ce n'est pas l'intensité du froid ni sa persistance, car ce n'est pas forcément descendu bas, et il y a eu des périodes de dégel, c'est l'arrivée relativement précoce de la neige.

-Faisons un effort de mémoire : par exemple, je me souviens de plus de 5 cm de neige un matin de début novembre, en banlieue parisienne, pour aller à la fac en 94 ou 95. Mais aussi de janvier 2009, avec un -15°C relevé à Clamart (92) au milieu de 15 jours quasi sans dégel, avec de la neige et du verglas.
Je ne dis pas ça par scepticisme, mais juste pour relativiser un peu. C'est certes inhabituel, voir exceptionnel, mais quand on interroge la mémoire, on se rend compte que ce n'est pas impossible, voire que c'est même déjà arrivé.

Enfin, que peut-on extrapoler de tout ça pour la futur saison kéraunique, autant de votre côté de l'atlantique que du mien ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Jonathan Lamarche



Inscrit le: 25 Juin 2006
Messages: 2231
Localisation - Location: Clermont-Ferrand (63)

MessagePosté le: Lun Déc 13, 2010 10:42    Sujet du message: Répondre en citant

Philippe Rousseau a écrit:
-L'europe a été "victime" de l'éruption islandaise. quel en est l'impact, en extrapolant à partir des anciennes histoires d'éruptions et de refroidissement à l'échelle planétaire ?

-Ce qui frappe dans cet épisode, je trouve que ce n'est pas l'intensité du froid ni sa persistance, car ce n'est pas forcément descendu bas, et il y a eu des périodes de dégel, c'est l'arrivée relativement précoce de la neige.

Alors là, totalement d'accord.

Je n'ai pas eu l'impression d'un hiver plus froid ou plus précoce. D'une arrivée beaucoup plus précoce de la neige, OUI ! Mais ce n'est que mon ressenti personnel, par contre.

Et gros questionnement personnel également concernant le volcan islandais au nom imprononçable dans nos contrées, et ses conséquences sur le climat, que ce soit à l'échelle de l'année, ou éventuellement à plus long terme.
_________________
Site - Blog - Facebook
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message Visiter le site web de l'utilisateur
Philippe Rousseau



Inscrit le: 19 Jan 2010
Messages: 232
Localisation - Location: Montréal, QC, Canada

MessagePosté le: Lun Déc 13, 2010 13:47    Sujet du message: Répondre en citant

Jonathan Lamarche a écrit:
...Et gros questionnement personnel également concernant le volcan islandais au nom imprononçable dans nos contrées, et ses conséquences sur le climat, que ce soit à l'échelle de l'année, ou éventuellement à plus long terme.


C'est pour ça que j'ai dit "islandais". Je ne savais plus dans quel ordre mettre toutes les lettres de mon clavier. S'il c'était appelé "azertyuiop" ou "qwertyuiop", ça aurait été plus simple ! Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Cyril Vigneron



Inscrit le: 22 Juil 2009
Messages: 292
Localisation - Location: Proville (nord)

MessagePosté le: Jeu Déc 16, 2010 10:00    Sujet du message: Répondre en citant

un petit lien d'une explication qui m'a personnellement convaincu

http://recherchespolaires.veille.inist.fr/spip.php?article55

Par rapport au trois derrnière ligne de l'article,
j'ai vu une émission que malheureusement je ne retrouve plus (ça devait être sur Arte)
il était mis en évidence les différentes périodes de refroidissement terrestre
et le passage de notre galaxie dans ces nuages plus ou moins dense.
Nuages dense=refroidissement
nuages moins dense=rechauffement
nous sortons actuellement de l'un des ces nuages d'où d'après les scientifique le rechauffement global
bien sûr l'homme influence tout ça mais peut être pas autant qu'on le pense

Ensuite un petite parenthèse perso, le slogan "Sauvons la planète"
m'horripile au plus au point !!!
La planète n'en a rien a faire de nous on devrait dire plutôt "Sauvons l'humanité" ça aurait surement plus d'impacte


Edit: j'ai retrouvé l'émission:

http://fr.sevenload.com/pl/IGwtYrS/500x408/swf

ce que je dit est expliqué a 8min50
explication des bras spiraux sur 1 année galactique a 31 mn
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Cyril Dubos



Inscrit le: 05 Oct 2010
Messages: 348
Localisation - Location: Haveluy (Nord)

MessagePosté le: Jeu Déc 16, 2010 10:33    Sujet du message: Répondre en citant

Cyril Vigneron a écrit:

Ensuite un petite parenthèse perso, le slogan "Sauvons la planète"
m'horripile au plus au point !!!
La planète n'en a rien a faire de nous on devrait dire plutôt "Sauvons l'humanité" ça aurait surement plus d'impacte


Je plussoie totalement!! La Vie s'est déjà relevée de bien pire cataclysmes que notre développement, et cela a même souvent favorisé l'évolution!!!

Pour le reste, je suis assez dubitatif... En effet, ces changements là, s'ils devaient effectivement être significatifs dans la variation de la densité des nuages (par rapport aux autres processus de formation), se font sur des périodes de plusieurs centaines ou milliers d'années, voire plus. A l'échelle humaine, les changements ne se verraient quasiment pas.
Par contre, remettre dans l'atmosphère en 300 ou 400 ans tout le carbone que la nature a mis plusieurs millions d'années à enfouir, on va le sentir passer (et on le sent déjà bien). Pour ne parler que de ça...
_________________
On rêve trop souvent les yeux fermés, il faut plutôt rêver les yeux ouverts.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Philippe Rousseau



Inscrit le: 19 Jan 2010
Messages: 232
Localisation - Location: Montréal, QC, Canada

MessagePosté le: Jeu Déc 16, 2010 14:07    Sujet du message: Répondre en citant

Cette hsitoire de poussiere stellaire est assez intéressante puisqu'il semble que tous les 22 ans, lorsque le soleil inverse sa polarité magnétique, il laisse passer pendant un certain temps beaucoup plus de particules stellaires.

(Landgraf M. et al. (2003). Penetration of the heliosphere by the interstellar dust stream during solar maximum. Journal of Geophysical Research, 108(A10))

Cet article est d'ailleurs cité dans cet article :

http://recherchespolaires.veille.inist.fr/spip.php?article271

qui montre que la périodicité de 22 ans est retrouvée dans les cernes de croissance des arbres.
Donc il y a bien une influence sur notre planète, et à l'échelle humaine.
Je trouve que c'est intéressant à noter car bien souvent, les gens pensent que le soleil a une influence directe sur la terre, et que celle ci est minime. Mais, là, on voit des effets indirects via notre galaxie, et qui semblent quantifiables et non-négligeables.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Jac Hagler



Inscrit le: 17 Juin 2010
Messages: 122
Localisation - Location: ouest du Salève

MessagePosté le: Jeu Déc 16, 2010 20:20    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Cyril (V)
j'ai regardé le film et je l'ai trouvé relativement intéressant jusqu'à la 31em minute où j'ai sursauté lorsqu'un astronome (?) affirme que le système solaire tourne à l'intérieur de la galaxie en 250 mio d'années pour expliquer la théorie du passage à travers les bras...
Dominic, Roger ou Maxime ne devraient pas me contredire mais c'est toute la galaxie qui tourne sur elle-même, système solaire et bras stellaires inclus dans le même mouvement.
Cette affirmation grotesque réduit à néant toute la crédibilité de la présentation.
Que cette émission aie été diffusée sur Arte ne prouve rien d'autre que l'ouverture d'esprit de cette chaine qui donne la parole à tous.
Quand a GRANDEETOILE, c'est un groupe sur Dalymotion spécialisé dans le surnaturel et l'ésotérisme, comme caution scientifique on fait mieux.
Perso, je pense possible que le rayonnement cosmique puisse avoir une influence mais ce ne serait qu'un paramètres parmi tant d'autres.

jac Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Philippe Rousseau



Inscrit le: 19 Jan 2010
Messages: 232
Localisation - Location: Montréal, QC, Canada

MessagePosté le: Jeu Déc 16, 2010 20:54    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Jac !

attention, ce n'est pas parce que dans l'ensemble tout tourne, que tous les éléments individuellement tournent à la même vitesse.
Comparons avec un système plus réduit, le système solaire. Il n'y a pas 2 planètes ayant la même période de rotation autour du soleil (satellites exclus bien sur !).
Si je me souviens bien, dans les mouvements orbitaux, la vitesse tangentielle est dépendante de la force de gravitation qui est dépendante de masses et (inversement) de la distance. Donc plus c'est lourd, plus ça doit tourner vite, mais plus c'est loin moins ça tourne vite.

S'il y a des physiciens ou des élèves de TS, ils me corrigerons si je dis des bêtises.

je n'ai pas vu le reportage et ne connait pas le groupe donc je ne peux juger.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Jac Hagler



Inscrit le: 17 Juin 2010
Messages: 122
Localisation - Location: ouest du Salève

MessagePosté le: Jeu Déc 16, 2010 21:42    Sujet du message: Répondre en citant

merci Philippe,
tu as absolument raison, la galaxie s'enroule lentement sur elle-même tout en tournant, la vitesse de rotation en périphérie n'étant pas la même que près du centre mais je ne voulais pas écrire une tartine...
Ce que je retiens de ce constat c'est que le système solaire reste entouré de ses voisins, même si cet environnement proche s'étire dans le temps en aucun cas nous n'avancerions plus rapidement que l'ensemble de manière à traverser successivement tout les bras de notre galaxie, ce qui est le point d'appuis de cette théorie qui cherche dans la galaxie un argument pour nier l'origine humaine du réchauffement actuel...
Pour ce qui est du cycle solaire de 22 ans et de son impact sur le flux du bombardement cosmique en revanche, là je suis d'accord, c'est déjà prouvé et fort possible que ça ai une influence sur la formation des nuages mais ça n'explique pas le réchauffement sur le long terme...

jac


Dernière édition par Jac Hagler le Ven Déc 17, 2010 23:19; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Roger Moretti



Inscrit le: 13 Mar 2006
Messages: 2352
Localisation - Location: oyonnax / ain

MessagePosté le: Ven Déc 17, 2010 18:50    Sujet du message: Répondre en citant

Jac Hagler a écrit:
Salut Cyril (V)
j'ai regardé le film et je l'ai trouvé relativement intéressant jusqu'à la 31em minute où j'ai sursauté lorsqu'un astronome (?) affirme que le système solaire tourne à l'intérieur de la galaxie en 250 mio d'années pour expliquer la théorie du passage à travers les bras...
Dominic, Roger ou Maxime ne devraient pas me contredire mais c'est toute la galaxie qui tourne sur elle-même, système solaire et bras stellaires inclus dans le même mouvement.


jac Wink


effectivement , c'est toute la galaxie qui tourne avec ses bras spiraux. On ne les traverse pas de temps en temps.
_________________
Quand j'étais môme, la chaîne météo, ça existait déjà. On appelait ça la fenêtre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message Visiter le site web de l'utilisateur
Philippe Rousseau



Inscrit le: 19 Jan 2010
Messages: 232
Localisation - Location: Montréal, QC, Canada

MessagePosté le: Jeu Déc 23, 2010 03:46    Sujet du message: Répondre en citant

Je relance un peu le sujet car le phénomène que vous subissez en Europe a également des conséquences sur l'est du Canada.
En cause ou en conséquence de l'anticyclone qui est au milieu de l'atlantique, le courant jet est complètement décalé et la vague qui part vers le nord avant de redescendre sur l'atlantique avant d'attaquer les côtes européennes ne bouge pas, provoquant un flux de nord permanent sur l'Europe.
La conséquence sur le Québec, c'est que les perturbations qui d'habitude franchissent l'atlantique pour vous apporter vos précipitations hivernales ne peuvent franchir l'atlantique et tentent le contournement par le nord. Et c'est un enchainement de tempêtes sur les provinces maritimes du Canada avec des pluies diluviennes. Certaines on apporté plus de 200mm de pluies en 24h sur des terrains plats et déjà saturés en bordure de mer, en conjonction avec des marées très fortes dues au creux dépressionnaire. Les conséquences directes ont été des inondations record, glissement de terrains etc.
Autre conséquence pour ces provinces, c'est des températures très douces puisque les perturbations arrivent du golfe du Mexique, et donc les précipitations restent liquides.
Dernière conséquence, et pas des moindres, la situation est tellement inhabituelle que les météorologues ont été incapables de prévoir la première tempête de neige sur la région Montréalaise de début décembre qui s'est faite par retours d'Est alors que d'habitude, les tempêtes arrivent de l'ouest. D'ailleurs, cette situation de blocage empêche ces tempêtes venant d'ouest de progresser jusqu'à Montréal, les bloquant sur l'Ontario et la région des grands lacs. Les cumuls de neige ont en quelques jours ont atteint près de 2m par endroit et les images étaient impressionnantes.

Je ne sais pas si par effet domino on peut relier ça aux chutes de neige exceptionnelles qui ont frappé l'ouest du Canada début décembre et les pluies diluviennes qui frappent actuellement la Californie, mais pourquoi pas ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Will H71



Inscrit le: 27 Mai 2008
Messages: 5974
Localisation - Location: Tournus (71)

MessagePosté le: Jeu Déc 23, 2010 10:49    Sujet du message: Répondre en citant

Tout est evidemment lié puisque les courants circulent les uns par rapport aux autres dans l'atmosphère...
En tout cas, très intéressant... Merci.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message MSN Messenger
Christophe Suarez
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 18 Jan 2006
Messages: 4479
Localisation - Location: Annecy

MessagePosté le: Jeu Déc 23, 2010 17:07    Sujet du message: Répondre en citant

Des raisons cosmiques, certes, mais on laisse parfois de côté des influences autrefois considérées comme essentielles. Ainsi, si le rôle du gulf-stream et plus globalement des courants marins a été minimisé ces dernières années, on ne peut l'occulter. Au delà des articles pseudo-scientifiques lus ça et là, est ce que quelqu'un sait où en sont les recherches à ce jour ?
_________________
Photos foudre
Trombes marines
Photos aurores boréales
Christophe Suarez - Photographe
@suarezphoto Twitter
Df, D810, FE12, 14-24, Zf50, Zf100
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum chasseurs d'orages Index du Forum -> Phénomènes météos extrêmes Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com