Le site des chasseurs d'orages francophones
Carte d'impact de foudre mise à jour toutes les 30 minutes - chasseurs-orages.com


Initié par les chasseurs d'orages francophones, ce forum est le fruit d'une collaboration entre plusieurs sites spécialisés. Car au fond nous partageons tous une même passion: l'amour de la nature. "le chasseur d'orages se fait l'humble témoin de la nature et reconsidère sa place dans un monde tronqué, où l'espèce humaine croit régner."

Chasseurs d'orages:   Blogs   Calendrier 2011   Dossier sécurité   Site chasseurs d'orages   Contact   |   Membres   Spots


 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


Enquête de terrain sur les traces d'une F3 à Noirétable

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum chasseurs d'orages Index du Forum -> Phénomènes orageux violents
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Nicolas Baluteau



Inscrit le: 21 Avr 2007
Messages: 1498

MessagePosté le: Dim Mar 07, 2010 15:57    Sujet du message: Enquête de terrain sur les traces d'une F3 à Noirétable Répondre en citant

Voici le compte-rendu de l'enquête menée par notre groupe d'amis lors de notre rencontre d'été 2007.

Depuis plusieurs années, Remy, Enzo, Michel et Julien (Pop41) parfois accompagnés d'autres amis passionnés très soudés, réunis sous le nom collectif de Stormchaseradventure, ont mené plusieurs enquêtes sur les sites de tornades sur place ou dans les environs, dans le but d'approfondir nos connaissances sur ces cas ou affiner un diagnostic. Ainsi ces enquêtes nous donnent-elles la possibilité d'affiner voire modifier un classement sur l'échelle de Fujita, ou apporter des éléments susceptibles de renseigner la situation météo, la nature exacte du phénomène (gustnado, landspout...) ou autres circonstances (localisation exacte, trajet...).
Mais d'autres aspects ne sont pas à négliger : loin de se borner en effet au simple rôle d'outil d'investigation, cette activité quand on l'exerce sur la durée prend très vite une véritable dimension humaine et archivistique, véritable mise à jour archéologique de vestiges mémoriels gorgés d'émotion, ramenés à la vie par la récolte des témoignages de première main et des précieux documents qui dorment dans les greniers.
C'est essentiellement vu sous cet angle-là que je vous le rapporte aujourd'hui :




Cet été 2007 comme nous étions basés en Puy de Dôme, nous nous sommes donc rendus à Noirétable dans la Loire. Après renseignements à la mairie de Noirétable, nous avons appris que le phénomène s'était déroulé à Le Phaux, petit lieu-dit de la commune, et nous sommes ressortis avec les coordonnées des principales victimes.

Nous sommes ensuite partis à la recherche de ces témoins. Etait-ce grâce à une adresse, ou nous étions-nous décidés de sonner au premier portail venu ? Je ne me souviens guère. Toujours est-il qu'à peine quelques centaines de mètres parcourus, nous nous trouvions devant le portail d'une vieille ferme et nous avons sonné à la porte, le coeur battant.
Un vieil homme est alors apparu sur le perron :
- "Qui êtes-vous ?"
Et nous de lui révéler qui nous étions et surtout, bien sûr, notre recommandation par la mairie. L'homme est alors venu nous ouvrir le portail, avec un air affable que l'on n'aurait pas forcément attendu d'une personne âgée se retrouvant face à un groupe de jeunes inconnus.
L'un d'entre nous s'est alors décidé à lui poser LA question qui nous brûlait les lèvres à tous :
"Avez-vous entendu parler de la tornade qui est passée chez vous en 1954 ?"
C'est alors que l'homme nous a regardé, le regard brusquement changé, grave, et ses lèvres ont fini par nous lâcher un mot, un seul mot :
-"Oui."
Durant ces quelques secondes, un frisson m'a parcouru l'échine. Dans ses yeux, je voyais le monstre.

Peu après, l'homme nous a fait monter dans sa maison, où lui et sa femme nous ont reçu très chaleureusement. Et nous voilà partis pour une séance-souvenirs autour d'un verre dans leur salon, qui s'est prolongé durant un bon moment. Très disponibles, ils ont même été jusqu'à nous extraire "leur" trésor : des photos d'un journal professionnel local, Paysans de la Loire. Formidable cerise sur le gâteau, trésor caché qui dormait depuis 1954 dans leurs tiroirs !
Combien de pépites inestimables dorment ainsi en France dans les vieilles archives familiales, les armoires ou les coffres à souvenirs ? Ou quelques fois même simplement dans les têtes ? Ces braves gens n'avaient pas l'air de se rendre compte à quel point ces documents pouvaient être précieux pour nous !

Plus tard, ressortant à l'air libre, le vieux fermier nous a d'abord montré les traces encore subsistantes des dégâts sur les murs en pierre de la ferme.
Il nous a ensuite menés jusqu'à l'endroit où la tornade se serait formée. C'était en haut de ce pré cerné par les bois (cf. photo ci-dessous), dont la largeur devait correspondre environ aux dimensions du phénomène.
Elle serait descendue jusqu'à le Vaux, petite hameau visible en contrebas, et aurait poursuivi ses méfaits plus loin encore, dans un axe classique Ouest-Est.




Lorsqu'enfin nous avons fini par nous quitter, les liens s'étaient tellement noués que nous avons fait une photo-souvenir. Et j'ai encore en mémoire les deux silhouettes nous disant au-revoir sur leur perron, lien si vite noué, et si vite rompu...
Parfois j'essaie de me les imaginer lors de cette belle matinée ensoleillée, tranquillement installés dans leur ferme et dans le flux de la vie, et tout à coup recevant la visite chez eux de plusieurs jeunes inconnus, intrusion de l'extérieur qui allait contre toute attente faire remonter quelque chose du plus profond d'entre eux et de leur mémoire.
Eh oui, c'est aussi cela la réalité d'une enquête.

Anecdote au passage : il a fallu que Remy ouvre devant nos témoins son classeur-outil d'identification avec ses photos de tornades pour que ces gens apprennent enfin -55 ans après !- de quel phénomène ils avaient été victimes. Certes ils avaient été pris d'assaut par la tornade, mais cette dernière était tellement large qu'ils n'ont rien identifié, et l'absence totale de ciment médiatique en France aura fait le reste... Shocked


Noirétable le 14 août 1954
F3
Le 14 août à 13 h 30
Trajet de 8 km sur 500 m de large
1 blessé



Ps : je n'ai pas pu -évidemment- vous mettre les photos des dégâts publiés dans Paysans de la Loire pour des raisons de droits. Néanmoins Remy les possède désormais, et elles pourront compléter utilement nos observations et informations obtenues sur place pour documenter le cas en amont, créer une carte du trajet.
L'enquête en effet est loin d'être terminée. De même ce post est susceptible d'être complété à l'avenir.


Dernière édition par Nicolas Baluteau le Mer Mar 10, 2010 09:03; édité 10 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Christophe Suarez
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 18 Jan 2006
Messages: 4496
Localisation - Location: Annecy

MessagePosté le: Dim Mar 07, 2010 16:13    Sujet du message: Répondre en citant

Excellent, Nicolas. Merci pour ce témoignage poignant qui me donne envie de prospecter dans ma région, à la recherche de témoignages sur des cas de tornades. A la lecture de ton récit, j'imagine le regard de ce monsieur, et je suppose qu'à titre personnel aller à la pêche au témoignage est très enrichissant.
_________________
Photos foudre
Trombes marines
Photos aurores boréales
Christophe Suarez photographe - Facebook
@suarezphoto Twitter
D850, D810, et une brochette d'objectifs Zeiss
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Nicolas Baluteau



Inscrit le: 21 Avr 2007
Messages: 1498

MessagePosté le: Dim Mar 07, 2010 17:35    Sujet du message: Répondre en citant

Très enrichissant oui, et quelque fois hélas assez difficile quand on se heurte de plein fouet au traumatisme et aux réticences.
Tiens il me revient en mémoire un autre exemple d'enquête, au téléphone cette fois-ci, que je vous réserve dans un futur topic sur les enquêtes et leur intérêt.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Baptiste Deïdda



Inscrit le: 16 Sep 2008
Messages: 1987
Localisation - Location: Périgueux (24)

MessagePosté le: Dim Mar 07, 2010 17:50    Sujet du message: Répondre en citant

C'est sur que pour les personnes touchées, ça ne doit pas toujours être évident d'en parler.
En tout merci pour cette enquête. Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Benoit Tibaud



Inscrit le: 03 Jan 2007
Messages: 2649
Localisation - Location: Périgueux (Biras - 24)

MessagePosté le: Dim Mar 07, 2010 17:58    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Nicolas pour ce rapport ! Wink
_________________

-------------------------------------------------------
Ancien Pseudo : XpressiV
Pentax K200D / SD 8Go Extreme Pro / Samyang f2.8 - 14mm / Tamron f2.8 - 17-50mm
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message MSN Messenger
Nicolas Baluteau



Inscrit le: 21 Avr 2007
Messages: 1498

MessagePosté le: Dim Mar 07, 2010 18:32    Sujet du message: Répondre en citant

Ce n'est pas que moi, nous étions tout un groupe. J'attends de me faire reconfirmer tout le monde, et je mettrai tous les noms. Il y avait à coup sûr Remy Madureira, Enzo Todesco, Michel Gosselin, Julien Popineau (Pop41 sur IC), Baptiste Varin, Pierro FFX je crois aussi...

Citation:
C'est sur que pour les personnes touchées, ça ne doit pas toujours être évident d'en parler.

Effectivement, car quand on le fait toute la violence brute de l'évènement rejaillit tout à coup. On le revit comme si ça s'était passé y a 5 minutes. Le temps n'a aucune prise.
En même temps faut le dire aussi, ça fait du bien d'en parler. Je l'ai moi-même ressenti et la plupart des témoins, passé un premier laps de temps, en général une journée ou deux après le drame, ressentent très vite le besoin de se confier. Souvent, l'enquêteur tout comme le journaliste ou le pompier devient un catalyseur salutaire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Michel Gosselin



Inscrit le: 01 Jan 2010
Messages: 148
Localisation - Location: Iles de France

MessagePosté le: Dim Avr 04, 2010 23:45    Sujet du message: re enquête de terrain à noirétable Répondre en citant

re -Enquête de terrain sur les traces d'une F3 à Noirétable

bonsoir à tous ,désolé de ce retard ,d'avoir mis tant de temps pour répondre à ce sujet,qui me concerne bien évidement !
je veillerai maintenant à répondre à pas mal de postes qui me semble fort intéressants .

Noirétable ,quelle magnifique petit village dans le quelle ,nous avions fais la connaissance de deux témoins assez âgés ma fois ,mais qui avaient manifestement ,gardé en mémoire cette terrible évènement marquant , nous passionnés ,nous avions pour certain d'entre nous ,jamais vécu de phénomène tornadique aussi intenses ,une f-3 étant deJà une très forte tornade causant des degats sévères ,sur l'ensemble de la zone qu'elle traverse , nous ne pouvions pas s'imaginer se que cela pouvait représenter ,réellement ,disons du fait de la vivre ,physiquement ,sur le moment .
ce couple de personnes âgés, justement avait vécu de leurs physiques cet évènement ,qu'ils ont vu de leur propre yeux , cela à laisser un genre de traumatisme ,je dirait interne ,car ces personnes ne parlent de l'évènement que si on leurs poses les questions sur ce fameux jours ,et encore ils en parlent même aujourd'hui avec un sentiment de craintes ,et d'effrois .

ce que j'ai adoré c'est lorsqu'ils nous ont montré toutes les photos de ce jours là , rien que voir les degats ,qu'il y avait ce jour là au niveau des maisons ,des bâtisses , ainsi que de la végétation environnante (arbres ),c'était impressionnant .

sur le plan technique ,et mode d'apparitions de l'évènement :

je me souvient très bien ,que les deux témoins nous avaient dis justement ,qu'une personne de météofrance ,leur avait justement expliqué que le phénomène était venu à cause d'une violente glissé d'air froid descendant de la montagne ayant engendrer un phénomène tourbillonnaire puissant dans le contre bas ,donc au niveau du village ,je me souviens bien ,même que nous avions été voir ,sur une espèce de prairie assez boisé par endroit ,se situant sur un versant montant justement ,là ou le phénomène auraient pris vie ,pour aller finalement mourir plus loin en contre bas .

pour ma part petite partie (synthèse ) .

1) le village se trouvait en contre bas et dans un milieu ,sorte de vallée ou plateau plus ou moins encaissé ,déplus dans un environnement à relief important .

2) les conditions météorologiques étaient très favorable ,pour la formation d'orages forts voir sévères sur la région ,d'ailleurs j'aurais bien voulu avoir plus de précision sur ce jour là .

3) la nature explosif de l'orage ,résident aussi dans les conditions et le l'environnement dans le qu'elle il évolue ,sachant aussi que des vents violents et tourbillonnants avec l'altitude ,cisaillement de vent directionnel et de vitesse ,+cisaillement verticale intense , lié à l'orographie pouvaient rendre la situation au niveau aérologique extrêmement dangereuse ,et que la formation de puissant tourbillons de basses couches pouvaient se former ,pour ma propre analyse personnel ,j'aurais pu optez justement pour la formation d'un puissant tourbillon de basse couche ,lié à l'orographie ayant une progression vertical suffisamment important et rapide pour envahir le niveau supérieur du nuage et générer un mésocyclone ,bien que la plus part des tornades se forment après la formation du mésocyclone , la durée de vie de ce phénomène dépend de l'importance du mésocyclone mais aussi de son dynamisme ,de l'environnement dans le qu'elle il évolue et de la rugosité du sol .

l'effet de la descente sous forme de couloir serait aussi probable , a du fait ,accélérant la vitesse de déplacement du phénomènes ,et augmentant son dynamisme ,jusqu'au village ,pour enfin perdre de la vigueur et mourir plus au loin .
dans les deux cas suivant soit son intensité à été progressif ,f-0,f-1,f-2,f-3
soit elle à été courte en passant de f-0 à f-2 et f-3 très rapidement !
chose que je n'ai pas eu encore la chance de déterminer vu la configuration de son environnement .
à cette époque je ne pensais pas encore à l'effet de l'environnement ,dans le quelle ces phénomènes évoluaient ,mais aujourd'hui en revoyant cette photo de Noirétable , je me remet certaines choses en question .

l'étude sur le terrain reste un travail très important ,sur le qu'elle je tenais beaucoup ,du temps ou j'étais avec mon groupe stormchaseradventure , je n'est pas eu hélas le temps de terminer ces travaux sur la tornade de Noirétable ,après le départ de tout mes membres du groupe !

j'espère à l'avenir pouvoir ,travailler plus sérieusement encore .


cordialement

Gosselin Michel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Roger Moretti



Inscrit le: 13 Mar 2006
Messages: 2352
Localisation - Location: oyonnax / ain

MessagePosté le: Lun Avr 05, 2010 07:20    Sujet du message: Répondre en citant

très très bon reportage.
_________________
Quand j'étais môme, la chaîne météo, ça existait déjà. On appelait ça la fenêtre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message Visiter le site web de l'utilisateur
Nicolas Baluteau



Inscrit le: 21 Avr 2007
Messages: 1498

MessagePosté le: Lun Avr 05, 2010 07:37    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Michel pour ces précisions et ces détails fort intéressants, en particulier météo, où tu sembles dire qu'effets orographiques et conditions atmosphériques très favorales se sont mêlées.

Il y a un truc qui m'interpelle dans tout ça : ainsi un phénomène de création de tourbillon par le biais de l'orographie peut-il être assez puissant pour se propager dans les couches de l'atmopshère et créer un mésocyclone ? Et si effectivement ça peut se faire, peut-on appeler cela réellement un méso au sens strict ?

Sinon j'ai pas tout lu, j'aurai certainement d'autres commentaires à faire ou des questions à poser par la suite.


Citation:
l'étude sur le terrain reste un travail très important ,sur le qu'elle je tenais beaucoup du temps ou j'étais avec mon groupe stormchaseradventure , je n'est pas eu hélas le temps de terminer ces travaux sur la tornade de Noirétable ,après le départ de tout mes membres du groupe !

Oui, l'étude de terrain me paraît indispensable pour bien connaître un cas et ne pas se contenter d'approximations malheureusement bien trop fréquentes encore en France.

Pour ceux de SCA pas de souci à te faire Michel. L'amitié et les liens sont là même si chacun se fait emporter par la vie. Et puis si tu n'as pas terminé tes travaux, c'est le moment ou jamais de voir ça.
_________________
Ancien pseudo Nico17/69
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Michel Gosselin



Inscrit le: 01 Jan 2010
Messages: 148
Localisation - Location: Iles de France

MessagePosté le: Lun Avr 05, 2010 21:02    Sujet du message: reponse Répondre en citant

bonsoir tout le monde ,et à toi aussi Nico , donc oui je travaille en ce moment sur les tourbillons de basses couches justement et sur un certain type de tourbillon à progression verticale assez rapide ,,c'est à dire qui peut donc par la suite se propager à l'ensemble du système orageux .
pour ma part je pense que l'existence de forte anomalie tourbillonnaire de basse couche serait à l'origine de la formation de phénomènes tornades mesocycloniques en milieu de relief .
je travail pour le moment la dessus,ce qui me manque cruellement c'est de l'observation dans le milieu relief .
alors peut être que je me trompe sur toute la ligne ? ou peut être le temps et le travail sur ce sujet là me donneront raison ?
Quoiqu'il en soit ,je continue d'étudier le phénomènes ;et pour moi le cas de noirétable reste un bon cas d'école .

je reste à votre disposition si vous avez des question à ce sujet là .

cordialement
gosselin michel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Nicolas Baluteau



Inscrit le: 21 Avr 2007
Messages: 1498

MessagePosté le: Jeu Avr 08, 2010 16:39    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
je reste à votre disposition si vous avez des question à ce sujet là .
C'est noté lol, même si perso je ne peux que passer le relais pour les questions les plus pointues.
En réponse à tes dernières phrases, c'est là qu'on voit que nous autres ne pouvons pas aller seuls au-delà de certaines hypothèses. Pour moi la limite est même bien plus basse. Mais ça fait rien, il suffit de le dire justement sous forme d'hypothèse.

Pour en revenir plus aux aspects humains et "culturels" du reportage, nous avons aussi constaté une chose hallucinante lors de cette rencontre : 56 ans après, des gens ayant subi une F3 ne savaient toujours pas ce que c'était qu'une tornade. Je pense que c'est révélateur des lacunes culturelles françaises.
_________________
Ancien pseudo Nico17/69
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum chasseurs d'orages Index du Forum -> Phénomènes orageux violents Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com