Le site des chasseurs d'orages francophones
Carte d'impact de foudre mise à jour toutes les 30 minutes - chasseurs-orages.com


Initié par les chasseurs d'orages francophones, ce forum est le fruit d'une collaboration entre plusieurs sites spécialisés. Car au fond nous partageons tous une même passion: l'amour de la nature. "le chasseur d'orages se fait l'humble témoin de la nature et reconsidère sa place dans un monde tronqué, où l'espèce humaine croit régner."

Chasseurs d'orages:   Blogs   Calendrier 2011   Dossier sécurité   Site chasseurs d'orages   Contact   |   Membres   Spots


 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


Réglage anémomètre, brancher compteur vélo sur "Davis&q

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum chasseurs d'orages Index du Forum -> Forum général des chasseurs d'orages
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Charlot 94



Inscrit le: 16 Fév 2006
Messages: 402
Localisation - Location: Le Perreux (94)

MessagePosté le: Dim Avr 19, 2015 17:19    Sujet du message: Réglage anémomètre, brancher compteur vélo sur "Davis&q Répondre en citant

Enfin, depuis le temps que je voulais faire cette expérience, eh bien c'est fait!

Oui, de nombreuses choses me tournait dans la tête au sujet des anémomètres chez moi depuis de nombreuses années!

1) Nous avions, moi et mon père fabriqué un anémomètre « maison » tout en inox. Seulement, comment l'étalonner, savoir sa justesse?

2) Je possède un autre anémo, un « Davis », mais qui n'a jamais enregistré une valeur de vent correcte par rapport à la réalité (toujours en dessous), normal, avec un cycle de mesure de 2,5 sec! Comment vérifier cela?

3) Plus récemment, il m'est venu à l'idée de brancher un compteur vélo sur l'anémomètre « Davis » pour un relevé des rafales beaucoup plus rapide (environ toutes les sec) et juste. Mais comment régler le compteur? Comment produire du vent?

Toutes les réponses à ces questions sont venues après avoir dernièrement investi dans un instrument « Inspeed », avec un cycle de mesure de 1sec! La classe non?

Tout d'abord il me fallait produire du vent chez moi, dans un local pour effectuer mes réglages tranquillement.
Bien sûr, le tout devait être réalisé avec les moyens du bord.

Je disposais d'un souffleur de feuilles électrique à 2 vitesses, d'un tuyau de 200 mm de diamètre, et de planches.

Il m'est alors venu à l'esprit de réaliser une mini soufflerie, et d'y installer successivement, à la sortie du tuyau mes 3 instruments, afin d'obtenir les 3 mêmes valeurs de vent, après réglages des afficheurs.
Pour une vérification plus large dans la vitesse, je pourrais faire varier le vent grâce aux 2 vitesses du souffleur et comparer les résultats.

Seul problème, je n'ai pas de tuyau assez gros pour l'anémomètre « maison »... Tant pis. Je ferai mes essais avec 2 instruments seulement.

Voici donc après de nombreuse heures de travail l'installation en question:






En haut à droite se trouve le souffleur (vert) inséré dans le tuyau,
puis vient l'anémomètre devant, avec un support lourd pour bien tenir.
Tout est centré, d'équerre et horizontal pour que le flux d'air soit le moins perturbé possible.
Avant de fabriquer l'autre support pour l'instrument « Inspeed » je fais un test.
Malheureusement, le flux d'air à la sortie n'est pas du tout homogène. En effet, après avoir vérifié la vitesse à divers endroits du tuyau, je m'aperçois qu'il y a une différence de + ou – 5 km/h entre les bords et le centre!!!

Cela n'aurait pas été grave si les 3 anémomètres avaient été de dimensions identiques. Seulement, j'ai estimé que vu l'inégalité du flux d'air et des dimensions trop variables des instruments, il valait mieux ne pas tout miser sur ce projet...

Je peux cependant, essayer de répondre à mes interrogations 2) et 3) en réalisant le branchement du compteur vélo sur le « Davis », de mettre en route le souffleur, et de comparer avec l'affichage de la station vendue avec ce dernier.

Résultat:
Très moyen, pas pratique de changer les branchements des 2 afficheurs pour comparer les valeurs...
De plus le vent du souffleur varie de trop pour obtenir une certaine précision d'étalonnage.

En gros rien ne va! Mon expérience c'est de la ?????? me dis-je désespéré...
J'ai simplement découvert que le vent est beaucoup plus complexe que prévu et qu'il va falloir faire bien mieux pour obtenir satisfaction!

2 semaines s'écoulèrent...

Et c'est en observant les modèles météo, que l'envie d'accoucher de mon projet de secours vit le jour.

En effet, depuis quelques temps un coup de vent était prévu sur les côtes de la manche!
Comme ma deuxième idée était justement de régler mes 3 anémomètres simultanément, avec du vrai vent en bordure de mer, bien au chaud dans la voiture, je n'ai pas hésité trop longtemps.

C'était un projet que j'imaginais concevoir l'hiver prochain, car avec les beaux jours, je me suis dit « Bon il n'y aura plus de tempête avec le printemps, il va falloir que je patiente.»

Mais là quelle aubaine!! C'était en plus le week-end que la tempête était prévue!
Il fallait tenter le tout pour le tout. Beaucoup de travail m'attendait.

J'imaginais monter les 3 instruments, à 1 m au dessus du toit de ma voiture sur les galeries.

La semaine du 23 au 29 mars fût donc extrêmement difficile. Fatigue et manque de temps ont été omniprésents.
Je réussis malgré tout à finir dans les délais qui m'étaient imposés par ce coup de vent. Couché vers 3-4h du matin après les derniers préparatifs effectués, je me lève difficilement (très difficilement) vers 9h, submergé de fatigue et d'incertitudes. Direction prévue: Dieppe, voiture remplie entièrement! Tout était pensé pour que le matériel soit calé et fixé correctement durant le trajet. Je ne voulais surtout pas endommager mes capteurs de vent!






Voici le résultat une fois le matériel sorti et déployé sur le toit.

Le vent souffle bien fort au bord de la falaise, sur la place de l'église Bon-Secours. Le mât du clocher oscille beaucoup sous les claques des rafales. J'entends sur les murs de l'édifice les violentes gifles du vent incessant, et les bruyants sifflements dans les fils électriques. On peine à se tenir debout! Quel spectacle!
C'est vraiment impressionnant pour un citadin parisien comme moi qui n'a pas l'habitude de ce type de temps:






Enfin je vais pouvoir commencer mes réglages.

De gauche à droite:

1) Anémomètre « Inspeed » neuf qui servira de référence pour les étalonnages,
2) Fabrication maison (à régler),
3) Le « Davis » que j'ai donc branché sur un compteur vélo (à régler aussi):






Le tout est placé perpendiculairement au vent, et de niveau (le plus possible). L'exposition est correcte:






Après de nombreuses heures passées à régler, les 3 afficheurs, j'obtiens un résultat
satisfaisant.
Je me suis basé uniquement sur les rafales maximales relevées en même temps par les 3 capteurs.
Pour être le plus précis possible, les compteurs ont été remis à 0 des dizaines et des dizaines de fois, afin d'affiner au plus proche les valeurs maximales.

De gauche à droite:

1) « Davis » : 59 km/h,
2) « Inspeed » (référence) : 60 km/h,
3) Anémo « maison » : 61 km/h:






Puisque j'y étais, je me suis permis de brancher l'afficheur « Davis » d'origine sur l'anémomètre correspondant, pour recouper les informations.
Sachant que celui-ci est déjà réglé en usine, cela m'a permis d'obtenir une vérification supplémentaire, en complément avec le capteur « Inspeed », référence de base pour mes étalonnages.

J'obtiens pour tous les afficheurs des valeurs maxi très proches, avec dans le pire des cas un écart de 8 km/h!

Voici les références trouvées à rentrer dans les compteurs vélo:

Pour l'anémomètre « Davis » : 935,
Pour l'anémomètre « maison » : 1870.

Les chiffres sont très différents. Cela est normal puisque l'un, tout en plastique, le « Davis » à une faible inertie au vent. Il se rapproche donc plus du diamètre correspondant des coupelles, comparé à celui que moi et mon père avons fabriqué.
Il à donc fallu compenser l'inertie plus forte par un nombre plus grand pour notre instrument.

En conclusion, malgré quelques points éclaircis, de nombreuses questions subsistent...

-Sachant que le vent des côtes et le vent de Paris n'est pas du tout le même, vais-je obtenir les mêmes valeurs?

-Pourquoi ai-je obtenu 85 km/h au plus fort du coup de vent, alors que la station de Dieppe à relevé un maximum de 105 km/h?! 20 km/h d'écart me semble beaucoup.

-Peut-être faudra-t-il installer mes 3 anémomètres plus haut, pour limiter les turbulences qui faussent les données...

Peut-être un retour à Dieppe l'hiver prochain?
Tout ceci avec une meilleure approche des choses, dans de meilleures conditions et surtout avec une tempête qui arrache, rien que pour le plaisir des yeux des oreilles, mais aussi des anémomètres! Affaire à suivre...]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum chasseurs d'orages Index du Forum -> Forum général des chasseurs d'orages Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com