Le site des chasseurs d'orages francophones
Carte d'impact de foudre mise à jour toutes les 30 minutes - chasseurs-orages.com


Initié par les chasseurs d'orages francophones, ce forum est le fruit d'une collaboration entre plusieurs sites spécialisés. Car au fond nous partageons tous une même passion: l'amour de la nature. "le chasseur d'orages se fait l'humble témoin de la nature et reconsidère sa place dans un monde tronqué, où l'espèce humaine croit régner."

Chasseurs d'orages:   Blogs   Calendrier 2011   Dossier sécurité   Site chasseurs d'orages   Contact   |   Membres   Spots


 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


Saison 2010 touche à sa fin ... Bilan: NUL!!
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum chasseurs d'orages Index du Forum -> Forum général des chasseurs d'orages
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Clément F



Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 334
Localisation - Location: Puy de Dome , Auvergne

MessagePosté le: Dim Nov 21, 2010 19:16    Sujet du message: Répondre en citant

Maxime Daviron a écrit:

Je voulais dire en fait qu'on ne peut pas (enfin c'est difficile) aimer juste par exemple la foudre et ne rien avoir à faire de tout le reste. Wink


Dans les fait oui , mais ce que je trouve bizarre , c'est de voir autant de cliché de foudre et presque jamais de clichés structures ( enfin à part posté par qq rares personnes , toujours les même plus ou moins généralement).Alors que plein plein de fois il y aurait matière a . Ou même des couché de soleil terrible sur des orages qui ne sont pas exploité ou très mal , juste une photo prise vite fais , pour dire "voila c'était joli" mais ça s'arrête là et on repart direct sur de la foudre, alors que y aurai comparativement moyen de prendre des choses surement beaucoup plus belles encore et surtout beaucoup plus singulière.
On prend une énome squal avec un arcus abusé , ou une supercell de malade , j'ai l'impression que 80% des personnes zoomerai sur la zone de precip ou tombe les impacts pour chopper des impacts. J'exagère peut être un peu , mais vous avez compris ce que je veux dire.
je me trompe peut-être mais c'est vraiment le ressenti que j'en ai , et honnêtement je trouve ça dommage.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Christophe Suarez
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 18 Jan 2006
Messages: 4516
Localisation - Location: Annecy

MessagePosté le: Dim Nov 21, 2010 20:52    Sujet du message: Répondre en citant

Oui je crois que tu n'es pas complètement objectif, Clément. On voit bien, à travers les séries postées, les préférences de chacun. Mais je t'invite à parcourir la section des récits, en hésitant pas à remonter aux années précédentes. Tu y verras quelques passionnés, y compris amateurs de foudre, comme Gilles par exemple, poster des photos de structures exceptionnelles. Le truc, je pense, c'est que si la foudre est souvent photogénique, ce n'est pas toujours le cas des nuages pré orageux ou orageux. Pour creuser un peu plus, si nous sommes nombreux à aimer le spectacle des nuages d'orages, pour ma part je me pose inévitablement une question sur l'intérêt d'un cliché. Une belle photo parle d'elle même, et j'aime aussi qu'elle parle au néophyte, à une personne qui ne connait pas ces phénomènes. Au delà de l'aspect esthétique, elle prend alors une vraie valeur pédagogique.

Pour l'anecdote, lors de notre avant dernière virée dans le sud avec Dean, nous avons longuement reparlé de la photographie des structures en V, sur l'arrière de l'orage. Si il n'y a pas de photos, ce n'est pas l'envie qui fait défaut, mais bien que ça représente un grand défi et que nous n'y sommes pas arrivés.

Et finalement, je ne connais personne ici qui rechignerait à photographier une supercellule, un mésocyclone, un arcus ou tout autre phénomène lié aux orages violent. En revanche, c'est vrai, se concentrer sur la foudre, en calant son timing sur les aspects kéraunique peut être un raccourci, l'assurance de ramener de toutes façons quelques clichés photogéniques. Mais quand le début des hostilités commence à 21h et que tu finis le boulot à 19h, tu vas à l'essentiel... - ou l'approche pragmatique du père de famille -^^
_________________
Photos foudre
Trombes marines
Photos aurores boréales
Christophe Suarez photographe - Facebook
@suarezphoto Twitter
D850, D810, et une brochette d'objectifs Zeiss et Sigma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Clément F



Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 334
Localisation - Location: Puy de Dome , Auvergne

MessagePosté le: Dim Nov 21, 2010 22:42    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Oui je crois que tu n'es pas complètement objectif, Clément. On voit bien, à travers les séries postées, les préférences de chacun. Mais je t'invite à parcourir la section des récits, en hésitant pas à remonter aux années précédentes. Tu y verras quelques passionnés, y compris amateurs de foudre, comme Gilles par exemple, poster des photos de structures exceptionnelles.

Oui , c'est pour ça que j'ai mis 80% et pas 100% ... ^^
Blague à part , je trouverai intérrssant de faire un ratio photo foudre/structure sur l'ensemble des posts orageux et des récits de ce forum , je serai curieux de voir le chiffre que l'on obtiendrait.

Citation:
Le truc, je pense, c'est que si la foudre est souvent photogénique, ce n'est pas toujours le cas des nuages pré orageux ou orageux.


C'est assez discutable. A partir du moment ou on a un orage quel qu'il soit un minimum développé , les structures impressionnantes sortent très vite. De surcroit , il suffit de rajouter un tout petit peu de conditions extérieurs , comme un couché de soleil ou même un soleil un peu déclinant par exemple , et n'importe quel orage , même très basique devient très très vite un spectacle grandiose.

Pour exemple , un multi en fin de vie , tout à fait classique , pas de structure particulière à noté , juste le coucher de soleil qui arrive dans 1 ou 2h:


La photo est prise avec un compact , par qqn qui n'est pas très habitué a prendre des photos ( c'est à dire moi ^^) , dans un spot tout ce qu'il y a de plus basique , un champ avec de l'herbe. Même avec tout ça , on arrive vite a tirer qqchose de très esthétique avec beaucoup d'impact ( sans mauvais jeu de mot ^^).Si on rajoute à ça une petite structure un peu notable , ça passe très très vite dans les ultra high-level d'un point de vue photo.

Citation:

Une belle photo parle d'elle même, et j'aime aussi qu'elle parle au néophyte, à une personne qui ne connait pas ces phénomènes. Au delà de l'aspect esthétique, elle prend alors une vraie valeur pédagogique.


Sur ce point je te rejoins partiellement, il est vrai que la foudre parle à n'importe qui , ce qui n'est pas le cas des structure , où une connaissance minimum permet de tout de suite mieux apprécier un cliché.
Cela dis , une belle photo de structure/orage , de part son impact , sera je pense tout aussi pédagogique et attirante pour le néophyte qu'une photo de foudre.

Citation:

Et finalement, je ne connais personne ici qui rechignerait à photographier une supercellule, un mésocyclone, un arcus ou tout autre phénomène lié aux orages violent.


Rechignerait , je ne pense pas non plus , en revanche y privilégierai la foudre je ne serai pas aussi catégorique...^^

Citation:

En revanche, c'est vrai, se concentrer sur la foudre, en calant son timing sur les aspects kéraunique peut être un raccourci, l'assurance de ramener de toutes façons quelques clichés photogéniques. Mais quand le début des hostilités commence à 21h et que tu finis le boulot à 19h, tu vas à l'essentiel... - ou l'approche pragmatique du père de famille -^^


Je suis d'accord , mais je crois que tout le monde ici ( ou presque) est dans une situation similaire . Et il n'y a pas non plus que des orages en semaine Wink
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Christophe Suarez
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 18 Jan 2006
Messages: 4516
Localisation - Location: Annecy

MessagePosté le: Dim Nov 21, 2010 23:35    Sujet du message: Répondre en citant

Alors finalement nous avons plus de points d'accord que de désaccord. Jolie photo d'ambiance. Allez hop c'est l'heure des braves. Bonne nuit.
_________________
Photos foudre
Trombes marines
Photos aurores boréales
Christophe Suarez photographe - Facebook
@suarezphoto Twitter
D850, D810, et une brochette d'objectifs Zeiss et Sigma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Maxime Daviron
Invité





MessagePosté le: Lun Nov 22, 2010 05:49    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a effectivement des fois où, aussi passionnés que nous soyons, il est difficile d'aller chasser. Pour ma part plus maintenant, si il y a un orage, lycée ou pas, j'y vais. On peut rattraper un cours (surtout en stg Laughing ), mais un orage non. Et puis si les notes sont bonnes, on peut se permettre ça ...
A mon avis ça ne sera pas la même chose à l'ETPA : c'est une formation qui me tiendra à coeur, par respect déjà, par logique, il me sera sûrement auto-interdit de faire ça. Là ça sera vraiment une autre affaire.

D'ailleurs ces études seront largement passionnantes je pense ...

Mais c'est sur et certain que quand on travaille ou autre, on ne peut pas toujours aller chercher l'orage diurne. Mais ça, à moins d'être un chasseur pro aux USA, c'est difficile de faire autrement ... Confused

(Quoi que ceux qui travaillent de nuit auront les diurnes mais pas les nocturnes Laughing )
Revenir en haut de page
Anthony Xavier



Inscrit le: 17 Avr 2008
Messages: 1534
Localisation - Location: Lyon

MessagePosté le: Lun Nov 22, 2010 10:36    Sujet du message: photo Répondre en citant

Juste un mot pour dire que cette photo est vraiment sympa...

Merci.
_________________
http://Orages-07.blogzoom.fr/
http://Images-In.blogzoom.fr/
Le blog d'un chasseur d'orage...

Materiel:
Canon EOS 40D, 40D,Objectif Tamron 17/50 F2,8, un objectifs sigma 70/200 F2,8, trépieds et sac de transport...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Nicolas Baluteau



Inscrit le: 21 Avr 2007
Messages: 1498

MessagePosté le: Lun Nov 22, 2010 10:50    Sujet du message: Répondre en citant

C'est clair. Bel exemple de structure photogénique. Smile


Citation:
[...]"Ensuite, évidemment, l'orage idéalisé n'existe pas et les comportements ainsi que les manières de photographier celui-ci dépend avant tout de la nature intrinsèque de l'orage observé. Ainsi, nous ne photographierons evidemment pas de la même manière un orage caniculaire local, une ligne de grain ou un mcs. Cela se fera de manière empirique en tenant compte des conditions atmosphériques, des conditions de terrain et des prévisions. "
A cela il faut ajouter une dimension personnelle, le parcours qui fait que cinq personnes au même endroit ne ramènent pas les mêmes photos. Et pourtant tous les témoignages sont intéressants et toutes les perspectives ont droit de cité. Le vieux débat qui consiste à dire qu'il n'existe qu'une façon de chasser les orages est obsolète et de nombreuses sensibilités se côtoient. Il fut une époque où le must était de ramener de la foudre proche. C'est une ineptie, mais le débat ne doit pas s'inverser au profit de structures plus ou moins lointaines. Chacun doit pouvoir exprimer sa sensibilité et vivre cette passion sur le mode qui lui convient. Il faut bien reconnaitre que Xav n'est pas isolé dans sa quête de la foudre, et nous sommes nombreux à rechercher plus spécifiquement cette manifestation orageuse.

Au fond il n'y a pas de clivages car tu as partagé des chasses avec de nombreuses personnes différentes et côtoyé plusieurs styles cette année. C'est ce que je retiens.
[...]Par exemple, je suis très intéressé par les inondations, qui sont aussi des manifestations orageuses, et je suis prêt à faire quelques centaines de kilomètres pour recueillir des témoignages. Je ne suis pas certain que tout le monde partage cet intérêt. Ainsi, il arrive fréquemment de faire des choix entre inondations, foudre, structures, ou possibles phénomènes tourbillonnaires. Face à ce dilemme les choix varient d'un passionné à l'autre.
Pour finir, je partage le sentiment de Xavier. Griller du pétrole pour peanuts fait suer, et l'on se remet en question. Et puis, c'est vrai, chacun a une vie professionnelle et familiale qui impose des choix...

Je remonte ce post de Christophe, auquel j'adhère tout à fait.

Comme on se le disait hier au téléphone avec Chris, je crois que ces questions de clochers foudre-structures sont un faux débat à l'échelle individuelle, où chacun est évidemment libre de faire ses choix. Je n'ai jamais vu qui que ce soit se comporter de manière sectaire premier degré (enfin pas sur CO en tout cas Mr. Green ). Chacun a juste ses préférences qui le font vibrer.

Mais ce que j'essaie de faire comprendre (curieusement avec beaucoup de difficultés) c'est qu'en s'élevant au-delà de l'individuel on peut considérer les choses à l'échelle de la production photographique d'un pays. C'est là que mon constat change et que je crois comprendre Clément. Avec certes une probable part de subjectif vu que je n'ai pas mené de véritable étude statistique là-dessus, mais je l'ai vu et constaté maintes et maintes fois pour les Charentes où des évènements remarquables sont régulièrement passés à la trappe, avant de le constater sur la France entière. Et j'ai eu largement l'occasion de réfléchir là-dessus.
A l'échelle collective donc, je pense que les habitudes des chasseurs entrent pour une certaine part dans le déficit de connaissances sur nos structures notamment supercellulaires. Et quand le fait est généralisé au point d'engendrer des conséquences à l'échelle nationale, on peut se poser des questions. Bien sûr, il n'y a pas que ça, il y a aussi les impondérables comme les infrastructures, ou les conditions de chasse, la géographie même de notre pays... Mais Chris m'avait un jour donné des éléments intéressants sur la façon dont les techniques et objectifs de chasse peuvent influer sur le nombre et l'exploitabilité des clichés de supercellules (justement en lien avec le recherche privilégiée de la foudre et la chasse de nuit). Dans ce domaine d'ailleurs, Kéraunos a pu contribuer à créer une émulation en 2009, où le nombre de SP relevées a explosé.

Bah on pourrait débattre longtemps encore de tout ça, de toute façon il ny aura jamais de conclusion pour la simple et bonne raison qu'individuellement chacun poursuivra ses choix en toute liberté et légitimité, et c'est bien normal. Et puis finalement, tout cela est d'une importance bien relative en notre époque tourmentée.
Seule solution pour ceux dont les sensibilités sont plus marginales : faire connaître vos travaux. Allez-y, faut de tout pour faire un monde. 8)

PS : euh si je peux me permettre, on aurait intérêt à scinder ce topic en deux, sinon Xav ne va plus y retrouver ses petits ! Wink
_________________
Ancien pseudo Nico17/69
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message
Maxime Daviron
Invité





MessagePosté le: Lun Nov 22, 2010 11:17    Sujet du message: Répondre en citant

Oui en tout cas il est très intéressant d'avoir ce genre de discussions !

Chacun à son approche de la passion pour les orages, on ne peut pas stigmatiser ceux qui n'ont pas la notre, je rejoins Nicolas là dessus.

Mais développer les connaissances scientifiques par exemple, au sujet des orages, semble crucial, comme le soulignais Henri.

Mais, des gens vraiment passionnés et investis dans cette passion, sur les orages dans notre cas, peuvent cotoyer d'autres personnes qui ne sont pas aussi enflammées dans leur amour pour cet élément.
Le tout est de ne rien négliger (à titre général). On ne peut pas parler d'orages sans les comprendre, mais on peut admirer une belle image en simple observateur.

Enfin comme tu dis Nico, on ne pourra pas apporter de conclusions concrète, car l'approche varie d'un individu à l'autre.
Revenir en haut de page
Emmanuel Gabriel



Inscrit le: 22 Juil 2009
Messages: 140
Localisation - Location: Sarreguemines Moselle 57

MessagePosté le: Mar Jan 11, 2011 10:17    Sujet du message: Répondre en citant

tout à fait

pour ma part, je préfère 10x shooter les structures pour la bonne et simple raison que la structure on peut la voir et construire une photo avec, l'éclair c'est de l'aléatoire et que même si on peut bien cadrer, on ne peut prévoir exactement la photo qu'on fera.

je dois avoir, en 2 ans de chasse, 1 seule photo d'éclair correcte, en revanche structures, arcus, rideaux de pluie ou grêle, ça j'ai



pour revenir sur 2010, déception en quantité pour moi, très peu d'orages en revanche le peu qu'il y avait c'était violent, donc une tornade F2 à côté de chez moi et des systèmes immenses en plein jour (épisode strasbourgeois)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message Visiter le site web de l'utilisateur
Christophe Suarez
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 18 Jan 2006
Messages: 4516
Localisation - Location: Annecy

MessagePosté le: Mer Jan 12, 2011 00:01    Sujet du message: Répondre en citant

Emmanuel Gabriel a écrit:
tout à fait

pour ma part, je préfère 10x shooter les structures pour la bonne et simple raison que la structure on peut la voir et construire une photo avec, l'éclair c'est de l'aléatoire et que même si on peut bien cadrer, on ne peut prévoir exactement la photo qu'on fera.


Ce point est intéressant. Capturer la foudre est aussi une forme de challenge pour le passionné. Car c'est la manifestation la plus éphémère de l'orage, et celle qui véhicule une symbolique si particulière chez nous. A cet égard je me sens plus proche de Alex que d'un chasseur des grandes plaines.
_________________
Photos foudre
Trombes marines
Photos aurores boréales
Christophe Suarez photographe - Facebook
@suarezphoto Twitter
D850, D810, et une brochette d'objectifs Zeiss et Sigma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Emmanuel Gabriel



Inscrit le: 22 Juil 2009
Messages: 140
Localisation - Location: Sarreguemines Moselle 57

MessagePosté le: Mar Jan 18, 2011 12:31    Sujet du message: Répondre en citant

Christophe Suarez a écrit:
Emmanuel Gabriel a écrit:
tout à fait

pour ma part, je préfère 10x shooter les structures pour la bonne et simple raison que la structure on peut la voir et construire une photo avec, l'éclair c'est de l'aléatoire et que même si on peut bien cadrer, on ne peut prévoir exactement la photo qu'on fera.


Ce point est intéressant. Capturer la foudre est aussi une forme de challenge pour le passionné. Car c'est la manifestation la plus éphémère de l'orage, et celle qui véhicule une symbolique si particulière chez nous. A cet égard je me sens plus proche de Alex que d'un chasseur des grandes plaines.


Tout à fait, je ne dénigre pas, mais c'est plus une chose personnelle, je suis un "control freak" et j'aime avoir le contrôle de toute ma photo (non que je sois un pro ou quoi que ce soit) et la foudre a un côté aléatoire qui me pose problème (dans le sens, "ça me gène")

j'aime avoir le contrôle à 100% de ce qui figure sur ma photo, notamment l'emplacement de chaque élément

La foudre pour moi, ça serait plutôt une chose que je capturerais en vidéo (attention la saison 2011 pour la vidéo, ça va faire mal)


et entre nous, mais ça reste entièrement personnel, je préfère, graphiquement, un beau cumulonimbus avec une structure de fou, à un éclair

c'est à 100% dépendant de préférences personnelles mais toutefois intéressant à discuter.

En tant que photographe "généraliste" à tendance "artistique" le contrôle que j'exerce sur mes photos est réellement primordial, la foudre me retire une partie de ce contrôle et du coup j'ai le sentiment de ne pas vraiment être le photographe, juste l'assistant de mon appareil. Embarassed
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé - Send private message Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum chasseurs d'orages Index du Forum -> Forum général des chasseurs d'orages Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com